Accueil  


Club de tir Sportif de Poussan Club de tir Sportif de Poussan L'agenda du Stand Inscription Le forum du tir sportif Accueil

.

 LA FOSSE OLYMPIQUE

Présentation rapide de la Fosse Olympique

C’est une des 3 disciplines plateaux de l’ISSF (International Shooting Sport fédération : Fédération Internationale du Tir sportif).
La Fosse Olympique fut introduite au programme des disciplines Olympiques en 1900, la version actuelle date de 1950.
En compétition internationale, les hommes tirent 125 plateaux, et les dames 75 plateaux. Les 6 meilleurs tireurs participent à une finale en 25 plateaux.
  La fosse olympique utilise 15 machines à angle fixe. L’aléa sur les angles et les hauteurs n’existe pas. La discipline est cependant considérée comme très difficile car la vitesse des plateaux à la sortie des lanceurs est double de la vitesse de la Fosse Américaine soit environ 100 Km/h.
Tous les tireurs tirent exactement les mêmes plateaux, la difficulté est la même pour tous. Le recours à des pulleuses électroniques préprogrammées permet d’envoyer 10 plateaux à gauche, 5 centraux, et 10 plateaux à droite dans une série. De même, des sonopulls électroniques permettent de lancer les plateaux dans un temps rigoureusement constant.
Déroulement d’une série, rappel des règles :

L’arbitre derrière la ligne des tireurs utilise une trompette ou similaire pour signaler les plateaux ratés.
Il est assisté par 1 ou 2 marqueurs de chaque côté de l’installation pour noter les scores.

Sont autorisés pour les disciplines tous les fusils de calibre 12 au maximum et des cartouches chargées à 24 grammes de plomb maximum, la longueur du canon ne peut pas être inférieure à 66 cm.
L’installation qui comprend 15 lanceurs est située à 15 mètres des 5 postes de tir qu'occuperont tour à tour les 6 tireurs constituant la « planche ». 5 groupes de 3  lanceurs envoient les plateaux selon des angles différents en hauteur et direction et conformément à une grille réglementaire. Il existe dans le règlement international ISSF, 9 grilles. Les angles de réglage des lanceurs vont de 45° à gauche de l’axe (angle 0) à 45°à droite.

La distance de retombée des plateaux est portée à 76 mètres (+ ou - 1 mètre).
La compétition s'effectue sur 125 plateaux pour les hommes (5 séries de 25), 75 plateaux pour les femmes tirés en 3 séries de 25. Le tireur a le droit d’épauler avant de commander le départ du plateau par micro. Il dispose de 2 cartouches pour casser chaque plateau.

À l'issue de la compétition sur 125 ou 75 plateaux, les six meilleurs tireurs reprennent la compétition pour une ultime série de 25 plateaux « flash » (poudre fluorescente lors de l’impact) mais avec seulement une cartouche dans l’arme pour casser chaque plateau. Le résultat de la finale est ajouté au score du match éliminatoire pour les finalistes .



    Photos © Alain Marquina

 

 LE DOUBLE TRAP

Présentation rapide du Double Trap

C’est une variante de la Fosse relativement récente. Elle a accédé aux jeux olympiques depuis 1996 (réservée aux hommes depuis 2008 à Pékin).
Deux plateaux sont envoyés simultanément avec des angles légèrement différents du poste 3 d’une installation de Fosse olympique. La vitesse des plateaux est légèrement inférieure à ceux de la F O soit 80 km/h au lieu de 100 km/h.

Une série comporte 50 plateaux soit 25 doublés.

Mais le lancement des plateaux intervient après un délai de maximum 1 seconde au lieu d’être instantané. Ceci fut institué pour éviter le tir anticipation ou tir réflexe, qui se pratiquait avec le lancement instantané.
La particularité des disciplines Olympiques : Fosse olympique, Skeet, DTL l’ISSF veut que le score parfait soit difficile à atteindre, à la différence d’autres disciplines, tel le DTL, où il tend à être considéré comme normal.

Le Double Trap se pratique sur les mêmes postes et installations que la Fosse Olympique. Mais , seuls les 3 lanceurs du poste 3 (poste central) sont utilisés.
Les tireurs tirent sur une planche de 6 tireurs. La distance de retombée des plateaux est de 55 mètres. Les angles vont de 5° à gauche pour le plateau gauche, à 0 ° pour le plateau central, et 5 ° pour le plateau droit.

Il existe 3 grilles officielles de doublés. Les tireurs disposent d’une seule cartouche par plateau. La compétition se déroule sur 150 plateaux pour les hommes soit 3 séries de 25 doublés, et soit 3 séries de 20 doublés.

Les 6 meilleurs tireurs disputent la finale en 25 doublés avec des plateaux Flash
Le résultat de la finale est ajouté au score du match éliminatoire.


Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ball-trap de Wikipédia en français (auteurs)  

  Photos © Alain Marquina

    LE SKEET

Présentation rapide du Skeet

Skeet est un mot d'origine scandinave, bien que la discipline soit originaire des Etats Unis.

Les plateaux sont lancés selon les postes en simple et doublés, ou en simple seulement, ou en doublés seulement à partir des 2 tours (Haute : Pull et Basse : Mark) situées à environ 40 mètres l’une de l’autre, aux extrémités opposées d'un arc en plein cintre. Sur cet arc de cercle sont aménagés à intervalle régulier 7 postes de tir numérotés de 1 à 7. Au centre du cercle est installé le poste 8.

Les plateaux sont lancés selon des trajectoires et des vitesses absolument constantes.

Les principales disciplines de ce groupe sont le skeet olympique et le Skeet américain (NSSA).

Dans la discipline américaine NSSA (du nom de la fédération US qui gère spécifiquement cette discipline), les plateaux (moins solides) sont lancés à une vitesse moindre, dans une combinaison de simple et de doublés très différente et plus simple qu’en Skeet olympique.

En skeet Olympique, la règle consiste à rendre toujours plus difficile la réalisation du score parfait : 25 / 25, alors qu’en Skeet  Américain les règles sont stables dans le temps, la difficulté moindre, et les bons résultats beaucoup moins difficiles à réaliser, donc plus nombreux.

La variété des trajectoires est grande lorsque les tireurs se déplacent successivement sur les 7 postes du demi-cercle, et le poste central : poste 8. Chaque plateau visiblement atteint est décompté 1 jusqu'à un maximum de 25. Le Skeet (sous entendu le skeet version américaine) reste aux Etats Unis la discipline de Tir Sportif de loin la plus populaire. La réglementation y fait preuve d’une moindre sévérité. La vitesse des plateaux (plus fragiles) est donc moindre. Il est possible de commander le plateau épaulé, ou non. Le plateau est lancé instantanément au commandement du Tireur. Les combinaisons de doublés difficiles ne figurent pas sur la grille. 4 doublés doivent être tirés : aux postes 1 et 2, 6 et 7. Les doublés du poste 4 ne figurent pas dans la grille.

En skeet olympique, les plateaux sont lancés beaucoup plus vite, mais difficulté supplémentaire après un laps de temps aléatoire (Timing) qui peut varier de 0 seconde (instantané) à 3 secondes après le commandement de lancer. Les compétiteurs doivent tirer 8 doublés

Histoire du Skeet
Le Skeet diffère de toutes les autres formes de Tir sportif, parce qu’il fut à l’origine mis au point pour améliorer l’adresse du Tir au gibier sauvage, et ne devint que plus tard, à cause de sa popularité croissante, un sport de compétition.
Au début du 19ème siècle, en raison de l’évolution industrielle aux Etats Unis, les surfaces agricoles se transforment à une vitesse incroyable en grandes étendues industrielles. Les chasseurs sont alors obligés de couvrir des distances de plus en plus longues pour trouver des territoires de chasse. S’ajoute à cela la raréfaction du gibier, voire l’extinction de certaines espèces.
Quelques chasseurs se tournèrent vers la pratique du Tir à la Fosse pour peaufiner leur adresse à la chasse. Toutefois cela ne servit que modestement à cause du manque de rentrants et de traversards.
En 1920, ce problème fut finalement étudié par Charles Davis, éleveur de chiens et chasseur passionné. Il passa des heures à essayer de trouver un moyen d’améliorer son adresse à la chasse. Après avoir essayé de mettre en pratique différentes solutions, il s’arrêta finalement sur un tracé basé sur un cercle de 50 yards de diamètre qu’il appella « Shooting around the clock » (Tir sur un cadran). Sur ce cercle, il disposa 12 postes et un seul lanceur installé à 12 heures (Pull). Les tireurs devaient tirer 2 cartouches de chaque poste, et un du centre. La disposition de cette installation procurait presque toutes les trajectoires qu’un chasseur rencontre dans la pratique de son sport favori.
Tout se passa bien, jusqu’en 1923 où le propriétaire des lieux se plaignit de la retombée des plombs sur tout le terrain. Davis décida alors de couper le terrain en 2 et ajouter un second lanceur (Mark) à 6 heures, symétrique au premier. Cela donna naissance au tracé moderne du Skeet.
Cet entrainement à la chasse devint vite si populaire, qu’il se développa en tir sportif loisir. Il fut ensuite rebaptisé Skeet, de la traduction scandinave : tirer.


    Photos © Alain Marquina





Les nouvelles:


image

À noter

 • SNOOKER, en savoir plus
 • SKEET AMERICAIN, en savoir plus

 

 

 

 


© 2011 | InfoWeb et A2F . Tous droits de reproduction et d’adaptation réservés.    RETROUVEZ-NOUS SUR: : Twitter  Facebook         Legal / Crédits               Reglements              

/a>         Legal / Crédits               Reglements